Calendrier

Mon village ( Portets) à l’heure de Versailles : conférence à Mongenan
Clics : 112

valdec de Lessart frDimanche 26 mars : Mon village à l’heure de Versailles (Antoine-Alexandre de Gascq, le Maréchal de Richelieu, Rousseau, Valdec de Lessart, la grande sauberne, Vicq d’Azyr, canicules et grands froids, la fin de la Comteau)

De la fièvre de planter aux parterres de Versailles

La deuxième partie du XVIII° siècle a été pour la région des Graves et de Sauternes une époque particulièrement félice. Animés de la fameuse « fièvre de planter » qui avait contaminé Montesquieu, de nombreux membres du Parlement de Guyenne ont fait construire de somptueuses demeures des champs où ils menaient une vie à la fois bucolique, savante et fastueuse. Jardins, œuvres d’art, gastronomie, serviteurs témoignent de cet accroissement du niveau de vie qui va de pair avec celui du port de Bordeaux et du commerce avec les Isles.

Portets est particulièrement favorisé à l’époque par les relations de son suzerain, le trafic de son port, les constructions nouvelles et le vignoble complanté. Mais une sacrée épine reste fichée au pied du village : la vilaine affaire de la Comteau qui ne sera réglée qu’à l’orée de la Révolution.

Entre Franc-maçonnerie, philosophie des Lumières, libertinage, relations haut-placées, botanique et viticulture, Portets devient à tous égards une petite capitale dont on parle jusqu’aux petits appartements du Roi.

Le château de Mongenan est resté exactement dans l’état de cette époque bénie ; Il en a conservé les meubles, les documents, les costumes, les tissus, les portraits, les jardins.

C’est dans ce cadre, qui est le dernier accessible au public du XVIII° siècle bordelais depuis la fermeture à la visite du Petit Hôtel Labottière , que Florence Mothe racontera le dimanche 26 mars à 17 h son « village à l’heure de Versailles ». Sous le regard d’ancêtres plus ou moins vénérables, assis sur des fauteuils qui ont peut-être été occupés jadis par Rousseau ou Montesquieu, nul doute que ce moment privilégié sera rare, comme est fragile la floraison des mille tulipes qui ornent en ce moment les jardins de Mongenan.

Renseignements : Château de Mongenan : 05 56 67 18 11 ; Visite du musée du château des jardins du Temple maçonnique à partir de 14 h. Conférence à 17 h suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine. Entrée 10 €, 9 € pour les groupes de plus de 10 personnes, gratuite jusqu’à 12 ans.

Illustration : Portrait au crayon de Valdec de Lessart, Baron de Portets en 1781 par Edme Quenedey des Riceys, collection château de Mongenan


 Entrée du Château de Mongenan :10 €, 9 € pour les groupes de plus de 10 personnes sur réservation.

Le village est le dernier rempart de l’homme contre la mondialisation. C’est la première composante du lieu, de la civilisation, du symbole et le dernier refuge que le citoyen puisse revendiquer comme protecteur de ses acquis sociaux et culturels, explique la conférencière. Mauriac disait que nul n’échappe à l’enfance. Je crois qu’on n’échappe pas, non plus à la contagion des paysages, à la douceur des climats, aux madeleines de sa jeunesse. Pour chacun d’entre nous, le bonheur est dans le pré, dans la vigne, entre les murs chauffés au soleil, sous l’arbre, au bord du fleuve. Chacun d’entre nous a droit à sa « colline inspirée ».  Cet art de vivre, nous avons mis plus de vingt siècles à le construire. Il est le seul et unique capital que partagent les pauvres et les riches qui ont en commun ce lieu qui n’est pas de hasard parce qu’il est le fruit d’une si longue histoire et d’une si douce géographie. Parfois, l’historien tel Emmanuel Le Roy-Ladurie, découvre à travers les registres presbytéraux de quoi raconter « Montaillou, village occitan ». Je propose aujourd’hui, à travers ces rencontres et le livre qui en sera tiré, de faire de Portets le personnage principal d’une ample saga qui commence à la préhistoire et s’achève en 2017. Dans cette fable de la grande famille humaine se rejoindront les gens célèbres et les gens de peu, les accidents de l’Histoire et les aléas du quotidien, le journalier et l’exceptionnel. Je tente, avec cette expérience, une aventure probablement jamais tentée qui permettra à mes auditeurs et à mes lecteurs de rêver et de comprendre pourquoi et comment, ici et maintenant, nous restons malgré tout les petits enfants de tant et tant de siècles. »
 
Château de Mongenan 33640 Portets
Monument Historique privé ouvert à la visite. Jardins Remarquables,Potager de France, Roseraie de France SNHF,Best of Wine Tourism
 Tel : 05 56 67 18 11    
www.chateaudemongenan.com


chateau.mongenan@free.fr


 Visites commentées du 7 janvier au 31 décembre, samedis, dimanches et fêtes
    
Sur rendez-vous la semaine hors saison, de 14 h à 18 h, tous les jours.
De 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h de juillet à septembre.

Visite du Jardin pour l’ornement, du Jardin d’utilité et du Jardin pour l’agrément
Temple maçonnique
Dégustation des vins du domaine, visite du vignoble et des chais
Château Lagueloup, 2 et 4 rue de la Liberté, Portets, Musée du vin et de la vigne, Best of Wine tourism 2003
     Entrée du Château de Mongenan :10 €, 9 € pour les groupes de plus de 10 personnes sur réservation.


Recherche sur le site