Année Rousseau: conférences et animations à Mongenan

mongenan_FR220px-Jean-Jacques_Rousseau Animations tout au long de l'année 2012 voir aussi agenda 2011 paragraphe sur Rousseau et Antoine de Gasq .
 
 
 
 
Le Château de Mongenan, c’est à la fois un Monument Historique, un vignoble réputé d’AOC Graves, un jardin botanique et un musée du XVIII° siècle 33640 Portets ; Monument Historique privé ouvert à la visite, labellisé "Jardins Remarquables", "Potager de France", "Roseraie de France SNHF","Best of Wine Tourisme"
Tel : 05 56 67 18 11 Fax: 05 56 67 25 82 site : http://www.Châteaudemongenan.com courriel chateaux.mothe@wanadoo.fr
Le monde entier célèbrera en 2012 le trois centième anniversaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau. Le Château de Mongenan qui conserve nombre de souvenirs de ce philosophe et dont les jardins s’inspirent intégralement de son message ne pouvait être étranger à cet hommage. C’est la raison pour laquelle toute la programmation du printemps et de l’été 2012 sera consacrée à Jean-Jacques avec des conférences, des lectures, des expositions, des représentations et des concerts. LIRE LA SUITE
 
 
 

Car Rousseau n’est pas seulement un des plus grands prosateurs de la littérature française. Son message est à la fois religieux, politique, philosophique, humain… S’il demeure l’inspirateur privilégié des siècles futurs, jusqu’au nôtre, il est également un homme à multiples facettes, doté de nombreux dons parfois méconnus du grand public : botanique, musique, gravure, peinture…Rousseau était loin d'être un inconnu dans notre région où il comptait plusieur amis, Montesquieu, tout d'abord, qu'il rencontra dans le salon de Mme Geoffrin, Antoine de Gascq, auquel il donna des cours de musique et de botanique, réalisant un exceptionnel herbier toujours conservé au Château de Mongenan et dessinant un jardin très moderne pour l'époque et répondant à la nouvelle sensibilité mise à la mode par Linné et Alexandre Deleyre, qu'il tutoyait et sur les textes duquel il composa des mélodies.
Autant de raisons qui font que Rousseau est chez lui à Mongenan et que nous souhaitons, en cette année anniversaire, l’accueillir vivant parmi nous.
 
 
De Rousseau à Jean-Jacques
En deux douzaines de conférences, Florence Mothe va nous dire tout ce qu'il faut savoir sur Rousseau.
Personnage admiré et contreversé, Jean-Jacques n'a laissé à aucun biographe le soin de raconter son histoire puisqu'il s'est mis lui-même en scène dans les détails les plus intimes de sa vie, faisant "de lui-même la matière de son livre" et proclamant "qu'il ne fut pas d'homme meilleur que cet homme là".
Si la région Rhône-Alpes dans laquelle il a beaucoup séjourné fera de gros efforts, tout comme la Suisse toute entière pour célébrer "le citoyen de Genève", Rousseau était loin d'être un inconnu dans notre région où il comptait plusieur amis. 

Dimanche 8 janvier à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Le citoyen de Genève
S’il a essentiellement vécu dans la Région Rhône-Alpes, les liens qu’il a tissés avec Portets sont doubles : Maître de musique du Baron Antoine de Gascq et inspirateur de son jardin, il fut également très lié avec l’Encyclopédiste Alexandre Deleyre qui, comme le Baron, demeura son indéfectible ami.
Autant de raisons qui expliquent le souvenir qu'il nous a laissé et que Florence Mothe rappellera en traitant tout d'abord le dimanche 15 janvier à 17 h au Château de Mongenan la jeunesse de l'auteur du Contrat social. Il sera question de ses années d'apprentissage à Genève , de son talent souvent ignoré de graveur et de ses rapports passionnés et ambigus avce "sa chère Maman", Mme de Warrens.

Dimanche 15 janvier à 17 h : Conférence de Florence Mothe : « Ma chère Maman »
Dimanche 22 janvier à 17 h : Conférence de Florence Mothe :La République des Lettres
Dimanche 29 janvier à 17 h : Conférence de Florence Mothe : « Rousseau juge Jean-Jacques »
Dimanche 5 février à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau au jour le jour
Dimanche 12 février à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau et son temps
Dimanche 19 février à 17 h : Conférence de Florence Mothe : de Mme de Warrens à Julie
Dimanche 26 février à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau et la Révolution Française
Dimanche 4 mars à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau et l’Encyclopédie
Dimanche 11 mars à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau et les moralistes
Dimanche 18 mars à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau et les artistes
Dimanche 25 mars à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau et le grand monde
Dimanche 1° avril à 17 h : Conférence de Florence Mothe : L’amour et le bonheur selon Rousseau

Samedi 7 avril : Inauguration de l’exposition éphémère : La botanique au XVIII° siècle
Dimanche 8 avril à 15 h : Grande Course aux oeufs de Pâques, goûter d’enfants
Lundi 9 avril à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Au jardin de Jean-Jacques Rousseau
Dimanche 15 avril à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau à l’école
Dimanche 22 avril à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau et le bon sauvage
Dimanche 29 avril à 17h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau et le Contrat Social

Rousseau en ce jardin

Dimanche 29 avril : Inauguration de l’exposition éphémère : Jardins princiers et cabinets de curiosité
Dimanche 6 mai à 17 h : Conférence de Florence Mothe :Le jardin de Clarens et la Nouvelle Héloïse
Dimanche 13 mai à 17 h : Conférence de Florence Mothe : L’herbier des philosophes
Dimanche 20 mai à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Les rêveries du promeneur solitaire
Dimanche 27 mai à 17 h : Conférence de Florence Mothe : De Bernardin de Saint Pierre à Elysée Reclus

L’art d’assembler les sons de manière agréable à l’oreille
1, 2 et 3 juin : Rendez-vous aux jardins, Distribution gratuite de graines, plantes, boutures
1° juin :Exposition :Rousseau en images à travers les illustrations de Mauric Leloir
Dimanche 10 juin à 17 h : Conférence de Florence Mothe : De la notation musicale
Dimanche 17 juin à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Histoire du Devin du village
Dimanche 24 juin à 17 h : Conférence de Florence Mothe : Rousseau, Gascq et Deleyre
Dimanche 1° juillet : Représentation lecture de Pygmalion, pièce en un acte de J.J. Rousseau
 
Le château de Mongenan, son musée, ses jardins, son temple maçonnique
sont ouverts tous les jours de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h.
16 rue de Mongenan – 33640 Portets – Tel : 05 56 67 18 11– Fax :05 56 67 23 88
 
Le Château de Mongenan ,c’est…. un Monument Historique, un vignoble réputé d’AOC Graves, un jardin botanique, un musée du XVIII° siècle
Le vignoble du Château de Mongenan se situe sur six hectares de la commune de Portets, en plein cœur de l’Appellation Graves, aux lieux-dits Mongenan, Vergnes, Candaubas et sur la Comtau, territoire s’étendant en lisière de la forêt sur des croupes ensoleillées et graveleuses qui étaient jadis un franc-fief, c'est-à-dire une terre noble achetée par des roturiers au Duc de Guyenne . Il est intégralement classé AOC Graves.
Ce vignoble, déjà complanté au III° siècle comme en témoignent les monnaies romaines découvertes par les archéologues de la DRAC, a été constamment exploité par le Baron de Gascq et ses descendants. Dès le début du XVIII° siècle, ces vignes comportaient des cépages blancs et rouges. Les vins blancs secs, très typiques de l’Appellation Graves, sont issus de sémillon ( 75%), muscadelle(20%) et sauvignon (5%). Le vignoble est complanté en rangs étroits. Les pratiques culturales sont respectueuses de l’environnement. La vendange est manuelle, Les vins blancs et rouges sont élevés en barriques de chêne français. Les vins blancs sont bâtonnés sur lie. La totalité de la récolte est vendue en bouteille.
Les vignes rouges sont complantées en merlot (60%), cabernet sauvignon (20%) et malbec (20%). Une telle proportion de malbec est rare dans l’Appellation Graves et témoigne de la volonté de conférer à ce cru une esthétique particulière.
Les vignes, de cinquante ans d’âge, ne sont jamais arrachées mais soigneusement régénérées par des clones qui assurent la continuité du goût.
Depuis 2000, l’élevage et le vieillissement d’effectue dans les magnifiques chais voisins du Château Lagueloup, situé dans le cœur du village de Portets, et qui appartient également à Florence Mothe comme le Château Majereau-La Lagune, situé à Virelade en Appellation Bordeaux.
C’est dans ce chai à la médocaine construit sur deux étages de 1750 m2 chacun datant du second Empire et intégralement restauré que sont désormais réunies les productions des vignobles de Florence Mothe.
Le Château Lagueloup où ont été regroupées toutes les collections sur la vigne et le vin du Château de Mongenan présente un musée comprenant plus de mille objets, outils et documents, dont un atelier entier de tonnellerie , ainsi que la totalité des instruments de chais commandés pour ce lieu à la fin du XVIII° siècle.
Il conserve une partie des archives d’une des plus grandes maisons de négoce bordelaise, la Maison Eschenauer dont le grand père de l’actuelle propriétaire, M. Edmond Mangou, fut administrateur général au début su XX° siècle.
Ouvert tous les jours de l’année à la visite, le Château Lagueloup accueille également dans un cadre grandiose des colloques, conférences, cocktails, réceptions et concerts.
Le jardin botanique du Château de Mongenan a été créé en 1741 au moment de l’introduction en France de la théorie linnéenne. C’est selon les préceptes de Jean-Jacques Rousseau, maître de musique et de botanique du Baron de Gascq, que cette série de jardins a été conçue, puisqu’il s’agit d’une déclinaison de trois jardins, classés Monument Historique et bénéficiant du label « Jardins Remarquables », pour le jardin de la Lune et le jardin du Soleil.
Pour Rousseau et Linné, toutes les plantes se valent et doivent se côtoyer pour se polliniser et se féconder, qu’elles soient ornementales, potagères, médicinales ou sauvages. Cette conception va faire litière des ordonnancements savants des jardins à la française où le dessin prime tout autre propos.
Le jardin botanique de Mongenan a conservé exactement son aspect du XVIII° siècle. Il surprend, chaque été, par le lourd parfum qui monte de ses tubéreuses, de ses lis et de ses jasmins. D’anciennes variétés locales d’arbres fruitiers et des allées bordées de rosiers anciens contribuent à transporter le visiteur dans un monde aboli au caractère d’étrangeté presque unique.
Un exceptionnel cabinet de curiosité présente les herbiers du Baron de Gascq dont le fameux « Herbier de Rousseau » qui compte cent trente huit planches.
Remarquable par ses collections de bulbes, d’asters, de roses, d’iris, de plantes aromatiques,tinctoriales et médicinales, le jardin botanique du Château de Mongenan est un véritable conservatoire des fleurs et des plantes du passé. C’est la raison pour laquelle une part importante des animations hebdomadaires est consacrée à la botanique
Le Château de Mongenan distribue également à ses visiteurs deux fois par an, en juin et en septembre, graines introuvables et boutures de rosiers anciens. Ces distributions devenues légendaires sont effectuées à titre gratuit comme les cours dédiés à la symbolique des jardins ésotériques ou à l’histoire générale des jardins du monde.
Le Musée de Mongenan a été créé à partir de collections familiales héritées d’Antoine de Lessart, Ministre de Louis XVI, né à Portets en 1741.
Une très importante collection d’archives retraçant son itinéraire politique, financier, personnel et philosophique a servi de base à cette étude approfondie du XVIII° siècle, illustrée chaque semaine par des animations, des conférences ou des expositions éphémères.
La mise en œuvre muséographique a été assurée par l’historien Jean-François Chiappe.
Les visiteurs découvrent successivement la vie à Bordeaux au XVIII° siècle, l’histoire de la Compagnie des Indes, les ministères de Necker et Calonne et les premières années de la Révolution.
Deux salles sont consacrées à la période 1789–1792 et présentent une série d’objets ayant appartenu à la Reine Marie Antoinette.
Une magnifique collection de costumes d’époque et d’éventails ouvre, avec la proximité des toiles peintes de Jouy, Nantes et Beautiran et des soieries de Lyon et de Tours, un prodigieux livre d’images.
Une reconstitution de l’Enseigne de Gersaint conduit le visiteur dans un magasin du XVIII° siècle.
Enfin, l’unique Temple Maçonnique français du XVIII° siècle accessible au profane ainsi que son cabinet de réflexion ouvrent au visiteur les perspectives infinies du Siècle des Lumières. Cordons, tabliers, bijoux, rituels, documents, composent une des plus importantes collections maçonniques connues d’époque XVIII°.

Château de Mongenan 33640 Portets
Tel : 05 56 67 18 11 Fax: 05 56 67 25 82 Châteaudemongenan.com chateaux.mothe@wanadoo.fr
Visites commentées du 7 janvier au 31 décembre
Sur rendez-vous la semaine hors saison, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, tous les jours
de juillet à septembre. Dégustation des vins du domaine, visite du vignoble

Visite du Château Lagueloup, 2 et 4 rue de la Liberté, Portets
Musée du vin et de la vigne
Entrée du Château de Mongenan :8 €
Visite couplée avec dégustation gratuite 12 € . Location de salles. Nous consulter.

Entrée gratuite pour les enfants jusqu’à 12 ans

 

S'inscrire à la newsletter Patrimoine *


Recherche sur le site